L’Alumni de Septembre – Tristan Ferré

Ce mois-ci, nous vous faisons voyager aux côtés de Tristan Ferré, trésorier du bureau 2014 et qui a entamé un parcours assez atypique. D’ESSEC Solutions Entreprises au monde animalier, Tristan nous prouve qu’entre profession et passion, il n’y a parfois qu’un seul pas !

ESE : Présente-toi en quelques mots.

Tristan Ferré : J’ai intégré l’ESSEC avec déjà en tête des rêves d’entrepreneur. Au lycée, je passais mon temps à m’engager dans des projets. Des idées, j’en avais beaucoup, mais je ne me croyais pas encore assez mature pour me lancer. Alors j’ai préféré rejoindre des projets déjà existants.

ESE : Pourquoi avoir intégré ESE ?

TF : ESE est un concentré “un peu simplifié” de tout ce que je cherchais : gérer des projets, en ayant un objectif auquel on ne peut déroger puisqu’il est ordonné par le client ; la gestion complète d’une entreprise, avec toutes ses contraintes organisationnelles et légales ; la direction d’une entreprise qui emploie énormément… Je savais qu’en en ressortant, j’aurais un bagage incomparable par rapport à ceux qui ne font “que suivre des cours”.

Evidemment, ESE, c’était aussi un moyen de m’immiscer dans de nombreuses entreprises, et bien sûr, de financer mes études.

ESE : Selon toi qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

TF : Je pense qu’on en ressort tous avec la certitude d’être devenu très à l’aise avec le monde qui nous entoure. Fini les tremblements quand il s’agit de décrocher le téléphone, rencontrer une personne importante. On a appris à gérer la pression. Plus personnellement, j’ai choisi le poste de trésorier car il me permettait de me familiariser avec l’environnement légal, comptable et financier d’une entreprise. A ESE, il n’y a pas de trésorerie, il y a un compte à gérer, des personnes à payer et des clients à suivre. C’est passionnant !

ESE : Une anecdote ?

TF : Je me souviens avoir reçu un client qui était venu nous voir en nous disant “j’ai créé une entreprise, sauf que je n’ai pas de client. Qu’est-ce que je peux faire ?” C’est ce type de question un peu large qui nous prend toujours de cours… Mais, avec l’une de mes collègues, nous avions pris le pari d’aider ce petit entrepreneur, et avons passé des dizaines d’heures à lui monter un grand projet de présentation de ses offres au public. La plus fatigante des expériences, mais une grande fierté quand finalement son produit est passé au journal de M6.

ESE : Comment est né ton projet de voyages en Amérique du Sud ?

TF : Après ESE (je terminais en même temps une comédie musicale que j’avais montée avec des amis), c’est le vide. On fait des stages et on découvre d’autres choses, mais on a surtout passé deux ans à Cergy. Il fallait partir… loin !

ESE : Parle nous de ton livre, qu’as-tu voulu raconter ?

TF : Mon voyage en Bolivie a été probablement la plus belle de mes expériences, et c’est grâce à ESE que je l’ai financé. J’y suis allé pour m’occuper d’animaux sauvages. Je me suis engagé dans une ONG et ai été en charge de pumas, de singes et d’un ours. Mon livre Le Pacha sans sa Mama, c’est l’histoire d’un jeune homme parti vivre ses rêves, et vivant de folles aventures, une introspection dans les pensées d’un jeune homme qui a tout à découvrir…

 ESE : Une bonne raison de l’acheter ?

TF : Les lecteurs en témoignent sur Amazon

“J’ai été impressionnée par la capacité de l’auteur à nous partager avec sincérité le quotidien de ces animaux, que souvent on connaît mal, et sa passion pour eux. Je me suis laissée emportée avec lui dans cette aventure extraordinaire, et je ne l’ai pas regretté !!”

“Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre d’une traite. Il réussit à nous plonger au cœur de la jungle bolivienne et à nous faire vivre une aventure hors du commun, avec un réalisme mêlé de poésie. Ce livre m’a fait rire et pleurer et je dois avouer que cela ne m’arrive pas souvent.

L’autre surprise du livre c’est d’avoir inclus des chansons, ce qui donne un côté livre musical assez sympa !”

“Voyage par procuration”

“Certainement ma meilleure lecture de l’année !!!”

ESE : Et maintenant après une expérience aussi forte, quels sont tes projets ?

Pourquoi pas la parfaite combinaison entre ESE et la passion animalière ? Je viens de passer une formation afin de détenir le “certificat de capacité animaux domestiques”, et j’envisage de travailler dans le secteur animalier en mettant à profit mes capacités de management et de gestion de projet.

Pour en savoir plus sur le voyage de Tristan vous pouvez consulter le site du Pacha sans sa Mama : http://pachasanssamama.fr ; ainsi que la page Facebook : https://www.facebook.com/pachasanssamama/?fref=ts

Et pour finir la lecture de cette article en musique voici un extrait d’une des chansons accompagnant le livre “Le Pacha sans sa Mama” : https://m.soundcloud.com/tristan-ferre/je-reprends-la-route

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *